Résidences de tourisme, des services haut de gamme en expansion

Aujourd’hui, investir dans une résidence à la montagne est devenu de plus en plus facile. Qualité des produits, défiscalisation, tout est fait pour que le client devienne l’unique propriétaire d’un lieu paradisiaque.

Même si à première vue, l’expérience peut sembler difficile, le secteur de l’immobilier s’est ouvert à des offres d’expertises de qualité. Fini la peur des retards de loyer et le temps des gestionnaires qui défaillent, l’année 2009 montre une bonne reprise de l’activité. Pierre & Vacances et MGM Constructeur, les deux géants de résidences dans les Alpes, ouvre la voie avec Eiffage, Vinci et Bouygues qui font leurs premiers pas dans ce nouveau commerce de la promotion et de la construction de résidences de tourisme.

De l’autre côté, les exploitants et gestionnaires de ces nouvelles résidences de vacances, Pierre & Vacances, la Compagnie de gestion hôtelière du Groupe MGM, Odalys et Lagrange proposent à leurs locataires des offres de qualités qui ont de quoi séduire. Garanties quatre étoiles, ces résidences offrent à leurs locataires une qualité de services et de prestations haut de gamme, avec une clientèle de plus en plus sélective. Pascale Jallet, déléguée générale du SNRT (le Syndicat national des résidences de tourisme) confirme « qu’aujourd’hui les projets sont plus sélectifs, en raison notamment du manque de terrains .» Toutefois des causes d’un autre ordre expliquent ces nouvelles exigences. Pour Jean-Loup Duvail, directeur général délégué du Groupe Cerenicimo, explique que « la crise freine la commercialisation de produits peu cohérents ou mal situés. En outre, les investisseurs deviennent plus exigeants. »

Rappelons que dans les années 2005-2008, près de 40 000 lits se construisaient par an en France, dans les établissements, mer et montagne confondues. Aujourd’hui, les résultats restent stables avec 20 000 lits nouveaux dans les résidences chaque année. Défiscalisées depuis les lois Périssol de 1996 et Demessine de 1999, ces résidences ont vues leurs chiffres d’investissement et de promotion grimpés entre les années 1997 et 2007, avec le coût des services et des prestations, réservant ces résidences de vacances à une clientèle plus ciblée.

Mots-clefs :

Cet article a été publié le mardi 3 août 2010 à 23 h 19 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.



Nos derniers conseils et articles postés